page d'accueil | actualité | archives | portraits | Bretagne à Paris | musique | actualité du disque | livres | revues | expositions | plan du site |

Une coopérative bretonne promet
une prime de 300 euros à qui cesse de fumer

Une coopérative bretonne a promis une prime de 300 euros à ceux de ses salariés qui arrêtent de fumer pendant au moins un an, a indiqué la société dans un communiqué. «Si un salarié veut arrêter de fumer, nous passons un contrat moral avec lui. Si à compter de la date où il vient nous voir il ne fume pas pendant un an, une prime exceptionnelle de 300 euros lui sera versée», a expliqué Philippe Le Goux, responsable développement de la coopérative de Broöns (Côtes-d'Armor).
La coopérative emploie 125 salariés dont 25% de fumeurs. «On sait très bien que les 25% n'arrêteront pas de fumer», a ajouté M. Le Goux. «Nous sommes partis du constat d'insatisfaction des fumeurs comme des non fumeurs qui doivent cohabiter dans une salle de pause (seul endroit où fumer est autorisé) excessivement enfumée», a poursuivi M. Le Goux, précisant que des salles de pause distinctes doivent être mises en place pour début 2007. Acompter du 1er février 2007, il sera interdit de fumer dans tous les lieux publics en France, sauf dans les cafés, bars-tabacs, restaurants, discothèques, casinos. L'interdiction s'appliquera dans «tous les lieux qui constituent des lieux de travail».
La coopérative de Broöns, basé à Plénée-Jugon (Côtes-d'Armor), réalise un chiffre d'affaire annuel de 98,5 millions d'euros. Elle est la maison-mère du groupe Coop de Broöns qui a affiché avec 550 salariés un chiffre d'affaires de 156 millions d'euros en 2005, dont près de 6% à l'export. Bénéficiaire, l'entreprise a étendu son activité de collecte de céréales au porc, au conditionnement d'oeufs et à la fabrication de gâteaux.