page d'accueil | actualité | archives | portraits | Bretagne à Paris | musique | actualité du disque | livres | revues | expositions | plan du site |

 Ces textes sont extraits des « Sirènes de minuit »,
de Jean-François Coatmeur
 © photographies Michel Rolland

 

 

 

« Gadona, le veilleur du MAC, sa garde achevée, zigzaguait au milieu du pont de Recouvrance,
sous les gifles de suroît qui prenaient
par le travers sa pétrolette. »


 

 

 

« Par une échancrure, à travers
le fouillis des ateliers et des silos,
il distinguait la mâture d'un cargo piquée
de ses feux de position.
Il lui semble qu'une musique très douce s'échappait
du navire et venait mourir jusqu'à lui,
portée par la brise marine. »

 

 


« Il arrêta la voiture devant le dépôt des balises, alluma une gauloise, revint à pied vers le quai de la Douane.
La température restait d'une tiédeur quasi printanière,
mais le plafond céleste s'est abaissé.
Dès quinze heures, le port baignait dans une lumière
de crépuscule. »

page suivante